#ToutSavoir: Pourquoi faut-il consommer des fruits et légumes locaux et de saison ?



Chez Petit Côté, nous faisons évoluer nos recettes en fonction des saisons, car nous tenons à conserver un approvisionnement français toute l’année. Aujourd’hui, on vous explique pourquoi on a fait ce choix, assez rare parmi les grandes marques agro-alimentaires, chez qui on retrouve généralement les mêmes produits toute l’année, même au rayon frais.

La saisonnalité : les bons apports nutritionnels au bon moment

La nature est bien faite ! Les légumes de saison nous permettent de profiter des bienfaits nutritionnels qu'ils nous procurent, au bon moment.

Chaque saison répond à un besoin du corps humain. En hiver, par exemple, notre corps a besoin de davantage de vitamines C et de Vitamine A pour renforcer notre système immunitaire, fragilisé par le froid. On retrouve donc de la vitamine C dans beaucoup de fruits d’hiver, comme les oranges ou les clémentines. Avec deux clémentines, on a déjà la moitié de notre apport journalier recommandé en vitamine C : trop facile ! Côté vitamine A, on retrouve son “précurseur”, c’est-à-dire le micro-nutriment qui va se synthétiser en vitamine A, dans tous les légumes oranges d’hiver : courges et carottes par exemple. En été, à cause de la chaleur, notre corps a besoin de beaucoup d'eau. Coup de chance, les légumes qui poussent en été, comme la courgette ou le concombre, sont gorgés d’eau.

La première leçon est donc : profite de la nature, elle te connaît.

Des aliments locaux plus savoureux et plus riches

Les fruits et légumes locaux et de saison sont récoltés plus proches des lieux de consommation, et donc plus tard dans leur maturité. Contrairement à des produits importés que l’on cueille trop tôt pour les faire mûrir dans les transports, consommer des fruits et légumes locaux revient à consommer des produits qu’on a laissé mûrir plus longtemps, et qui sont donc plus savoureux.

Faites l’expérience avec des tomates cerise sur votre balcon, plus vous les cueillez tard, plus elles ont du goût !

De plus, les fruits et légumes longuement mûris au soleil sont plus riches en nutriments car ces derniers auront pleinement le temps de se développer. En effet, au contact du soleil, les fruits et légumes se défendent en produisant des antioxydants, que l’on retrouve en les mangeant.

Alors, vous allez nous dire, pour être encore plus riches en nutriments et sains, il faudrait manger des fruits et légumes locaux, de saison, et bio ! Et oui, on est bien d’accord. Chez Petit Côté, nous privilégions le local et de saison par rapport au bio car nous ne voulons pas nous cacher derrière un label qui pourrait tromper le consommateur avec des produits qui viennent de loin, bien que bio. Nous n'avons pas encore trouvé l'approvisionnement "Graal" qui coche toutes les cases. Si vous l’avez, appelez-nous !

Une meilleure empreinte carbone

Manger un fruit hors saison, comme une tomate en hiver, ça revient à quoi?

L'impact carbone du transport, souvent en camion ou en bateau. Manger une tomate qui vient de loin, là où il fait suffisamment chaud pour les cultiver. Elles sont souvent cueillies avant leur maturité, puis transportées en bateau puis en camion. Une tomate venue d’Espagne en camion émet plus de deux fois plus de CO2 dans l’atmosphère qu’une tomate française locale et de saison (source : ADEME).

L'impact carbone du chauffage et de la pollution plastique. Bien souvent, manger une tomate hors saison revient à manger une tomate qui a été cultivée sous serre, parfois chauffée, et hors sol, pour la protéger du froid. Elle a certes été cultivée moins loin, mais avec un impact plus négatif sur son environnement direct : pollution plastique, utilisation de pesticides. Cet impact est souvent supérieur à l’impact du transport en camion depuis un pays limitrophe, comme le montre l’ADEME (voir infographie ci-dessous).

D’ailleurs, comme le montre l’infographie, l’empreinte carbone est un sujet complexe, et on n’en a jamais fini de remonter toute la chaîne ou bien d’analyser tous les aliments. Pour avoir un impact minimisé sur la planète, il s’agit aussi de faire le tri dans le type d’aliment que l’on mange, végétal ou animal. Mais ce n’est pas notre sujet ! Alors commençons déjà par le local.



Ainsi, le meilleur conseil qu'on pourrait vous donner quant à l'achat de vos fruits et légumes, serait de regarder leur provenance et de vous référer à un tableau comme celui-là, pour mieux connaître la saisonnalité des fruits et légumes !


0 commentaire

Posts récents

Voir tout